mercredi 25 janvier 2017

CHRONIQUE LITTERAIRE - La Clé Noire

Style : YA Science Fiction
Auteur : Amy Ewing
Nombre de pages : 386
Prix : 17,9 €
Date de sortie : Nov 2016


NOTE : 18/20











En bref:


Une Jolie fin de saga meme si certaines questions ne trouvent pas leur réponses.



Résumé:


L'avenir se bâtit sur les ruines du passé. 
Cela fait trop longtemps que Violet et les habitants des anneaux extérieurs de la Cité solitaire sont soumis au moindre caprice de la noblesse du Joyau. La société secrète connue sous le nom de la Clé Noire s'apprête à lancer l'offensive pour renverser ces dirigeants cruels et corrompus.
Violet a conscience du rôle crucial qu'elle doit jouer dans cette révolte, mais c'est une raison encore plus personnelle qui la pousse à s'engager corps et âme pour la cause.

Mon avis:                                     Un Happy End comme je les aime


C'est avec impatience et appréhension que j'ai démarré ma lecture du dernier tome de la saga du Joyau. Impatience, car l'Univers créé par Amy Ewing est hautement addictif et quand on se laisse attirer par le premier tome, l'envie d'avancer dans l'histoire grandit au fil des pages. Appréhension, car ce dernier tome a suscité de nombreux avis mitigés et que terminer une saga qu'on a aimée n'est jamais chose facile. J'avoue m'être laissé totalement porté par cette lecture, sans jamais intellectualiser ce dernier chapitre et sans vraiment avoir d'attente quant à la conclusion que je souhaité voir émerger. Je n'ai donc pas été déçu, ni même déstabilisé par les raccourcis ou par les chemins un peu faciles, parfois empruntés par l'auteur. Certes, ce dernier tome utilise des codes très usités du genre YA, certes certaines ficelles qui on fait leurs preuves, on, ici, largement été exploité, certes, la mythologie de l'univers n'est pas utilisée au maximum de son potentiel et enfin toutes les questions soulevées dans les volumes précédents ne trouvent pas toutes une réponse pleinement satisfaisante. Je comprends donc bien l'état de frustration ressenti par certains lecteurs. Toutefois, si comme moi, vous êtes prêt à vous laisser porter par l'intrigue, au fil des pages, alors vous passerez très certainement un agréable moment de lecture.
Ce troisième volume est une conclusion plaisante à une saga fraîche et originale, qui apporte une certaine nouveauté au genre. Je suis une incurable romantique et cette "Happy End" pas totalement dénuées d'amertume toutefois, est un joli exercice de style qui a su convaincre l'amoureuse des conclusions tranchées que je suis.
En ce qui concerne les personnages, en revanche, mon opinion et plus mitigée et c'est cet aspect qui constitue le point de faiblesse de ce troisième Volume. Si Violet à sue me convaincre par sa combativité et son esprit qui ne cesse de m'aiguiser au fil des tomes, j'ai en revanche trouvé Garnet et Ash bien insipides en comparaison de leurs moitiés respectives. Ochre, n'est que trop effacé à mon goût, de même qu'Hazel, qui est surtout présente à travers les récits des autres personnages et que j'aurais aimé voir s'exprimer plutôt dans le roman. Ce rôle de "faire-valoir" est très en dessous de mes attentes. De même que l'intrigue autour de la Duchesse, que l'on anticipe très tôt dans la saga et dont j'attendais beaucoup pour cette fin, qui restera abordée bien trop tardivement et donc de façon un peu trop précipitée.
En conclusion, une saga que j'ai appréciée et un troisième tome qui reste une jolie conclusion, malgré quelques incohérences que je suis toute prête à oublier, tellement l'univers a su me séduire.

Aucun commentaire :

Publier un commentaire

Rendez-vous sur Hellocoton !