samedi 11 mars 2017

CHRONIQUE LITERAIRE- Red Rising T2 , Golden Son

Style : science fiction, YA
Auteur : Pierce Brown
Nombre de pages : 528
Prix : 3,99 €
Date de sortie : Janvier 2016




NOTE : 20/20







En bref :


Une très jolie suite, avec un rythme encore plus alertant que le tome 1 et qui permets à l'univers et aux personnages de gagner en ampleur



Résumé: 


« Aujourd’hui, je suis leur glaive.
Mais je ne pardonne pas. Je n’oublie pas. »Deux ans ont passé. Darrow n’est plus un Rouge risquant chaque jour sa vie dans les mines de Mars. Il est devenu le Faucheur, un Or dont la réputation n’est plus à faire. Rien ne lui résiste.
Pourtant, au fond de lui, Darrow n’a pas oublié. Il n’a pas pardonné. Mais il commet une erreur fatale : il sous-estime son ennemi. En un éclair, Darrow perd tout.
Au pied du mur, Darrow doit élaborer une nouvelle stratégie… Sinon, tous ses efforts, tous ses sacrifices auront été vains. Et Eo sera morte pour rien.

Mon avis:                                                Le star wars du 21 ème sciecle 


J'avais était séduite par Red Rising et son univers très sombre, mais plein d'espérances, j'ai été époustouflé par Golden son, qui donne à la saga une majesté inattendue. La où le tome s s'était attardé à nous décrire les grandes lignes d'un univers dystopéque à la "Hunger Games", en s'aposantissant sur les relations qui régissent les différentes cartes de cette société, de façon à étayer le propos de l'auteur et à créer une empathie pour la quête de ce héros atypique, le tome 2 va nous plonger dans l'univers des Ors. En cela, il est beaucoup moins manichéen que le premier tome et ce constat deviens criant à travers les interrogations existentielles de son héros. Jusque là, notre champ de vision avait été assez étroit et s'était limité au terrain de jeu de l'Institut et de la planète Mars. En inteégrant le clan Augustus, Darrow va élargir ses horizons et nous avec lui. c'est la société Ors, ses luttes de pouvoirs, ses conflits claniques et ses petites rivalités mesquines, mais aussi les arcanes de sa politique et de ses piliers fondateurs que nous livre l'auteur. On découvre ainsi des leaders tyranniques avides de pouvoir et ayant perdus toute connexion avec la réalité, un noyau et une bordure qui s'opposent, à travers deux visions bien différentes des valeurs morales mais prone un même dogme de l'asservicement voirde l'avillicement des couleurs inférieurs. On aborde alors les limites d'une morale douteuse qui justifie des actes odieux d'esclavagisme . Mais ce tome 2 n'est pas aussi noir qu'il y parait et à travers des batailles spatiales épiques, il met en lumière la force qu' une idée et un rêve d'une société plus égalitaire, peut apporter de déterminisme à un homme mais aussi au peuple qui choisit de prendre les armes pour le suivre. Le tome Z nous montre aussi que notre morale n'est pas exclusivement déterminée par notre naissance mais dûe principalement à notre façon de nous construire. La part d'innée et d'acquis sont remis en perspectives et laissent peu de place aux fausses excuses. Enfin, le tome 2 nous laisse sur une question en suspend sur la place de l'amour et de la famille. J'aurais pu vous parler plus en détail des personnages et de l'intrigue, qui n'ont pas manqués de me séduér, mais j'ai choisi d'orienter odontairement ma chronique surles messages transmis par l'auteur, car ils donnent tous son intérêt à la saga et lui confèrent une dimension universelle capable de marquer les esprits pour longtemps. J 'ai appris récemment l'adaptation prochaine de cette trilogie au cinéma et j'espère de tout cœur quelle sera aà la auteur des livres.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Rendez-vous sur Hellocoton !